Brest > Camaret-sur-Mer

Lundi 23 août 2021

Extrait du Journal de Bord de Flóki

CSM Nav 20210823 102840Ce lundi 23 août 2021 vu le peu de vent annoncé, nous avons choisi de rallier Camaret-sur-Mer au moteur afin de longer au plus près les jolies côtes de la presqu’île du Crozon, qui fait partie du Parc Naturel Régional d’Armorique (qui se prolonge par les Monts d’Arée).

Nous avons préparé notre départ avec soin, étant sur un ponton, coincé à l’arrière par un petit 30 pieds venu s’y placer hier et devant par des bateaux sur catways.

A 8h55 nous allumons le moteur et à 9h00 nous démarrons des pontons sur garde arrière, mais ce départ a bien failli capoter grâce à l’aide du vieux monsieur (94 ans) propriétaire du vieux voilier derrière nous qui, voulant nous aider, a lâché l’amarre arrière trop tôt, c’est-à-dire avant que nous ayons eu le temps de pivoter complètement dans le chenal. Finalement plus de peur que de mal. Bref, voici notre navigation en images, étant donné la navigation 100% au moteur, le journal de bord de Flóki ne contient cette fois-ci que peu de texte pour beaucoup de photos.

 

    escale à Camaret-sur-Mer

    CSM Floki 20210823 195319CSM Port 20210823 130542Le port Vauban se situe en dehors de l’anse de Camaret, derrière la digue qui a été construite sur un sillon de galets. Pas moins de quatre ports pour cette petite ville : le port de pêche, le port du Stivel, le port du Notic et le port Vauban. Seuls les ports Notic (au cœur de la ville, 40 places visiteurs) et le port Vauban (en dehors de la ville, dans le prolongement de la digue du sillon) acceptent les visiteurs.

    CSM Port 20210823 131138Ce port ne propose pas de catways aux visiteurs. Quatre pontons sont disponibles. Les Sanitaires sont situés en sous-sol de la Tour Vauban, ils sont très CSM Port 20210826 153420vétustes et pas du tout agréables (pas de fenêtre, impression d’humidité constante, odeurs…). Les heures d’ouverture sont curieuses : 7 à 11h et 15 à 20h. Personne au bureau du port, ni dans le port en dehors de ces heures. Les pauses déjeuner entre 12 et 15h00 des plaisanciers aux pontons sont tolérées sans payer.

    Vous payez à la sortie, mais vous recevez un petit talon vert (on le place en vue sur votre bateau en cas d’absence) que vous devez remplir avec vos coordonnées et celles du bateau et remettre à l’agent du port rapidement. CSM Port 20210826 102551CSM Port 20210824 094352A ce talon sont accrochés les codes (sanitaires et poubelles). Pas de code pour les pontons qui sont ouverts.

    La capitainerie se trouve à la sortie du port, près de la digue. Elle loue des vélos (mécaniques uniquement) pour de courtes durée (aller faire ses courses dans la ville qui est à 1,6km à pied).

    PCSM Port 20210823 145836our l’avitaillement il y a un grand U-Express au centre-ville. Sur la digue en face du port du Notic vous trouverez deux boulangeries et une floppée de restaurants. Les shipchandlers (Comptoir de la Mer, une voilerie mais plus de UShip car il a fermé) au bout du quai en face du port de pêche. A l’entrée, au croisement de la rue qui monte pour sortir de la ville, se trouve l’office du tourisme. Un marché dans le quartier des artistes (balisé depuis la digue) a lieu tous les mardis matin.

    CSM Ville 20210824 211753Camaret n’était qu’un petit port de pêche, principalement de langoustiers. C’est devenu une station balnéaire au début du 20ème siècle sous l’influence de la famille Peugeot qui en fit un lieu touristique. Une balade dans le centre-ville, même s’il n’abrite aucun trésor historique, ne manque cependant pas de charme vu ses petites rues piétonnes très fleuries qui abritent une trentaine d’artistes qui y tiennent galerie et atelier.

    Choisissez le port Vauban pour son calme et sa très belle plage du Corréjou au bord du sillon. Cette digue (Digue du Sillon) recèle également quelques trésors touristiques : la tour Vauban qui a donné son nom au port (sous laquelle se trouvent les sanitaires), l’église Notre-Dame de Rocamadour ainsi qu’un cimetière à bateaux (de vieux langoustiers) très photogénique et très photographié .

    Sur le sillon et dans les galets sous les navires échoués, malgré le nombre impressionnant de promeneurs et de touristes, nous avons pu observer de discrets (bien camouflés) tournepierres à collier qu’on a plus entendus que vus (découverts grâce aux clac-clac des pierres qu’ils retournent), et sur les murets de la digue, de très peu farouches pipits maritimes.

    Randonnée à la pointe de Pen hir

    Même si vous n’êtes pas grand marcheur, essayez d’aller jusqu’à la pointe de Pen Hir, par le sentier côtier qui démarre au bout de la plage du Corréjou. Lieu de mémoire (mémorial et croix de Lorraine), d’incroyables concrétions géologiques (Tas de Pois) et de vertigineux points de vue, cette balade vaut certainement ses quelque 7km aller-retour. Prévoyez de bonnes chaussures, les chemins sont très caillouteux.

    En ce qui nous concerne, nous avons rallongé cette randonnée pour en faire une boucle de 10km qui passe par l'arrière de la ville pour y admirer l'alignement de menhirs de Lagatjar ainsi que les ruines du Manoir de Saint-Pol Roux.  

    0.0/5 Note (0 votes)

    Ajoutez un commentaire

    Vous êtes indentifié en tant qu'invité.