Plage de la Source ⚓ > Port de Morgat

Mardi 31 août 2021

Extrait du Journal de Bord de Flóki

MG CoucherSoleilABer 20210830 203958Ce n'est pas parce que nous avons envie que nous levons l’ancre ce mardi 31 août 2021 pour rejoindre la marina le plus proche, mais parce que les vivres et aussi l’eau potable viennent à manquer. Le port de Morgat est le plus proche.

Il s’agit d’une très courte navigation, que nous ferons au moteur, le port se trouvant juste de l’autre côté de l’île de l’Aber, à 3 nautique à l’ouest de notre endroit de mouillage.

  • Vers 11h, nous quittons le très beau mouillage de la plage de la Source dans la baie de Douarnenez.
  • Nous contournons la très belle et encore sauvage île de l'Aber.
  • Nous passons au large du rocher de l'Aber qui se trouve dans le prolongement de l'île du même nom.
  • 11h25, nous arrivons devant le môle de la marina de Morgat.
  • La pointe de Morgat.

    Les eaux de la Baie de Douarnenez étaient autrefois poissonneuses, et Morgat était un petit port de pêche à la sardine jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sardines dans la baie. Les premières conserveries installées dès la moitié du 19è siècle disparaissent avec elle. Les pêcheurs se tournent alors vers d’autres pêches, notamment celle au thon et au maquereau, plus au large.

    Morgat est aujourd’hui un port de plaisance digne de ce nom. Nous y avons vu un ou deux petits bateaux de pêche professionnels à la bouée, mais la petite ville doit certainement son essor aux touristes venus profiter de la douceur du climat de la baie et de ses eaux turquoise dignes du midi de la Méditerranée.

    • La marina de Morgat est très courue, malgré ses sanitaires très vétustes (ils en sont encore aux jetons pour les douches chaudes) et ses lacunes au niveau infrastructures (très petite aire de carénage, grue maximum 6 tonnes), il y a une liste d’attente de 134 personnes (liste arrêtée au 31/08/2021) pour y avoir une place à l’année.
    • Nous sommes arrivés sur le coup de midi, le ponton visiteurs (très bien indiqué depuis le large) et les catways étaient quasi vides. Il est vrai que nous sommes la semaine de la rentrée… La marina elle-même pratique des prix très raisonnables (nous avons payé 25€/nuit).
    • A la sortie du ponton on peut louer des vélos électriques en libre-service, via une petite appli, pour le modeste tarif de 18€/jour.
    • La marina est très belle, avec ses pontons flottants qui dansent sur les flots, retenus par des chaînes au fond du port sans aucun poteau qui les retient, sa jetée de pierres sur fond d’eau turquoise et ce bel environnement en vert et bleu tout autour.
    • Le port abrite une multitude de possibilités d’activités nautiques : kayak, surf, planche à voile, catamaran, dériveur, il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Il y a en outre une très belle grande plage juste derrière la digue intérieure, à 5 minutes de la marina.

      La pression touristique y est tellement forte en été que le Conservatoire du Littoral a décidé d’interdire totalement l’accès à certaines parties de la presqu’île de Crozon, comme la petite avancée rocheuse de l’île Vierge comme nous le verrons plus loin.

      Un sentier part depuis la digue (juste à la sortie du port) vers les hauteurs de la presqu’île de Crozon, qui rejoint le sentier côtier (GR34). C’est une balade d’environ 3,5km aller-retour, qui permet d’aller jusque sur les hauteurs de l’île Vierge. De bonnes chaussures de marche sont indispensables tant le chemin et caillouteux, racineux (on traverse le bois du Kador) et terreux. Les paysages à couper de souffle en valent certainement le détour.

      • Randonnée effectuée ce 2 septembre 2021 dont voici la trace (en ROUGE) sur l'appli View Ranger (ne pas tenir compte du trait bleu, qui est celui d'un autre utilisateur de View Ranger et qui va jusqu'à l'île vierge, chemin désormais interdit).
      • Le début du sentier qui se situe entre les premiers commerces de Morgat et l'entrée voiture du port de plaisance.
      • La Pointe de Morgat vue depuis le sentier côtier.
      • Le phare de Morgat.
      • La mùagnifique plage du Kador dont l'accès est permis, mais qui nous a semblée totalement inaccessible à pied.
      • Mieux vaut avoir de bonnes chaussures et le pied sûr... Plusieurs tronçons sont dans le même genre, ou avec des cailloux, ou avec des marches en billes de chemin de fer dont certaines se déchaussent ou glissent.
      • La bruyère qui tapisse les flancs des falaises et les sous-bois, même mourrante en cette fin de saison, est magnifique et encore bourdonnante de vie.
      • Nous approchons de l'Anse de Saint-Hernot (prononcez "Saint-Hernotte") et de la presqu'île du même nom, aussi appelée "Île Vierge".
      • Sans équivoque ! et pourtant...
      • Une des plages de l'Anse de Saint-Hernot.

        L’île Vierge a souffert des piétinements des nombreux touristes venus ces dernières années l’admirer, se prélasser sur ses plages de sable fin et se baigner dans ses eaux turquoise et pleines de vie.

        Les risques d’éboulementl’érosion et la perte de biodiversité ont motivé le Conservatoire du Littoral à en interdire l'accès, ainsi qu'à certains gouffres et autres plages qui bordent le sentier côtier de la presqu'île de la Chèvre. Cela ne semble cependant pas suffisant pour arrêter les nombreuses personnes que nous avons vues passer les clôtures en bravant les interdits.

        0.0/5 Note (0 votes)

        Ajoutez un commentaire

        Vous êtes indentifié en tant qu'invité.