Port de Morgat > Baie de Roscanvel ⚓

Samedi 4 septembre 2021

Extrait du Journal de Bord de Flóki

MG Intro 20210902 151149C'est un peu à contrecœur que nous choisissons de remonter doucement vers le nord ce samedi 4 septembre 2021, quittant la très belle Baie de Douarnenez pour la Baie de Roscanvel.

Le peu de vent annoncé (maximum 5 à 8 nds) devrait être plein ouest. Pour atteindre notre destination, nous allons remonter le long de la pointe de la Chèvre en Mer d’Iroise, repasser devant Camaret-sur-Mer et longer la face ouest de la presqu’île de Quélern dans la Rade de Brest jusqu’à passer la pointe des Espagnols.

  • MG Nav 20210904 105505
    10h55 : Nous quittons le ponton visiteurs du port de Morgat, sur une mer miroir et par un vent de direction variable qui atteint péniblement 3nds.
  • MG Nav 20210904 110200
    11h02 : Si le regard se porte vers l’est, la baie de Douarnenez est baignée de brume, mais le temps est clair au-dessus de nos têtes et la visibilité est bonne sur la presqu’île de la Chèvre que nous devons longer pour rejoindre la Mer d’Iroise.
  • MG Nav 20210904 110750
    11h07 : Le Phare de Morgat que nous avons pu admirer de près durant la rando d’hier sur le sentier côtier. Les grottes dans la falaise sont impressionnantes.
  • MG Nav 20210904 112307
    11h23 : Quelques voiliers sont au mouillage dans l’anse de Hernot. Un chanceux a construit sa maison au-dessus de l’Île Vierge avant la « loi littoral », quelle vue magnifique il doit avoir…

    11h38 : La mer est d'huile, nous envoyons néanmoins la grand-voile et naviguons à une allure proche du près serré tout en gardant le moteur allumé, vu le peu de vent.
  • MG Nav 20210904 115330
    11h54 : Passage devant Men Coz (la Corne de la Chèvre), le bout de la presqu’île.
  • MG Nav 20210904 115501
    11h55 : Le Cap Sizun, qui ferme la baie de Douarnenez en face du Cap de la Chèvre, est toujours noyé dans la brume.
  • MG Nav 20210904 115834
    11h58 : Les strates de schiste rouge, de grès armoricain et de quartzites gris-beiges clairs donnent aux falaises du Cap de la Chèvre l’allure fantastique d’une vieille peau toute ridée.
  • MG Nav 20210904 123349
    12h33 : Nous avons sorti la ligne de traîne (pêche). La mer se ride quelque peu, nous avons presque 9nds de vent. Nous repassons devant les plages de sable blond de la côte ouest de la presqu'île de la Chèvre, devant lesquelles nous avons mouillé il y a quelques jours (Anse de Dinan), qui sont comme diluées par une brume diaphane.
  • MG Nav 20210904 131453
    13hO8 : Le vent atteint 10,4nds, nous sortons le génois et arrêtons le moteur.

    13h14 : Nous apercevons le tas de pois au soleil mais également noyé dans une brume diffuse.
  • MG Nav 20210904 132113
    13h21 : En quelques minutes, la brume s’est transformée en purée de pois en même temps que le vent forcit, amenant notre vitesse à dépasser 5nds. On n’y voit plus goutte à 50 mètres, mieux vaut rentrer la ligne de traîne.
  • MG Nav 20210904 132551
    13h25 : la visibilité diminue encore, se réduisant à 20 mètres… Nous allumons le radar par précaution (les plaisanciers ne sont pas tous équipés du système l’AIS).
  • MG Nav 20210904 132928
    13h29 : nous devinons qu’on passe au large du Tas de Pois, ces rochers qui prolongent la pointe de Pen Hir (une des trois presqu'îles qui composent la presqu'île de Crozon). On abat ensuite vers la Rade de Brest, passant sans la voir devant la belle côte bordée de falaises sur lesquelles nous avons randonné quand nous étions à Camaret. Nous sommes au largue. Nous allumons le radar par précaution (tous les plaisanciers n’ont pas l’AIS).
  • MG Nav 20210904 144644
    14h40 : Nous voilà dans la Rade de Brest. Le brouillard semble enfin se dissiper. A bâbord on devine la presqu’île des Capucins et son fort, ensuite la pointe de Cornouailles et sa batterie.
  • MG Nav 20210904 145639
    14h56 : dans notre sillage, nous devinons la silhouette du d'une goélette toutes voiles dehors, c'est sans doute navire "La Recouvrance", propriété de la ville Brest.
  • MG Nav 20210904 150318
    15h03 : Au-dessus de nous, enfin un ciel clair et une bonne visibilité retrouvée. Nous apercevons la pointe des Espagnols. Le vent est à 11nds du secteur ouest – sud-ouest.
  • MG Nav 20210904 150608
    15h06 : Nous virons vent arrière pour nous rapprocher ensuite du vent et quitter la rade de Best, passant au-delà de la pointe des Espagnols pour entrer dans la baie de Roscanvel.
  • MG Nav 20210904 151613
    15h20 : Nous passons la pointe des Espagnols (ou quelques bateaux mouillent près d’une jetée en béton) au travers, dans de forts mais brefs courants contradictoires.
  • MG Nav 20210904 152350
    15h25 : nous sommes en baie de Roscanvel, sur la droite la presqu’île de Quélern, une des trois presqu’îles composant la presqu’île de Crozon, en face de nous l’Île Trébéron et l’Île des Morts, toutes deux interdites et gérées par la marine française devenus des refuges pour la faune et la flore. On peut néanmoins mouiller entre les îles à condition de ne pas mettre un pied dessus.
  • MG Nav 20210904 153500
    15h35 : en face, l’île longue, zone interdite puisqu’elle abrite la base française de sous-marins nucléaires. Nous enroulons le génois et allumons le moteur. Nous sommes en vue de Roscanvel et de notre mouillage.
  • MG Nav 20210904 154613
    15h40 : nous affalons la grand-voile et nous dirigeons vers la petite anse devant Roscanvel.
  • MG Nav 20210904 160226
    16h02 : pour ne pas gêner sa manœuvre, nous patientons près de 20 minutes qu’un voilier quitte l’anse dans laquelle nous voulons mouiller, lui laissant le temps de remonter son ancre et de quitter tranquillement la zone pour prendre sa place
  • MG Nav 20210904 163919
    16h39 : enfin, l’ancre est jetée et nous éteignons le moteur.

    MG Roscanvel 20210906 075537Nous passons le week-end dans notre petite anse devant Roscanvel sans quitter le bateau. A nos côtés, l’Eva Kristina, un beau ketch noir d’une quinzaine de mètres à la mâture en bois et qui bât pavillon hollandais, dont l’équipage est apparemment naturiste 😊.

    MG Roscanvel 20210906 075525Le mouillage est calme, sauf quand le club de plongée tout proche (il y a une mise à l’eau au sud de notre point d’ancrage) envoie ses pneumatiques remplis de plongeurs en goguette, passant à 20nds juste à côté de Flóki. Leur retour n’est pas plus calme, leur klaxon de la victoire résonne dans l’air tranquille de ce dimanche comme s’il fallait annoncer l’heure de l’apéro.

    Nous relèverons l’ancre plusieurs fois, n’étant pas persuadés qu’elle ait bien mordu. Le fond de l’anse semble être composé de vase (ou plutôt de boue). Les plages de galets blancs ou de sable blond et les eaux turquoise de la mer d’Iroise et la baie de Douarnenez sont loin. Ici, l’eau n’est pas transparente et semble moins propre, l’environnement n’est pas aussi « carte postale » qu’à notre dernier mouillage.

    La roche est cependant présente et les eaux ont l’air riches (en témoignent les nombreux pêcheurs à pied sur la grève ou dans leur barques). Même les paysages brillent moins au soleil. Ou peut-être est-ce notre regard qui doit réapprivoiser cette autre beauté, dans ses riches nuances de fonds bruns et de berges vertes, plutôt que de plages de sable doré ou de blancs galets sur fond de mer turquoise ?

    MG Roscanvel 20210906 075504

    0.0/5 Note (0 votes)

    Ajoutez un commentaire

    Vous êtes indentifié en tant qu'invité.